À quel moment doit-on s’inquiéter des douleurs mammaires ?

Les douleurs mammaires peuvent survenir pour toutes les femmes, peu importe l’âge. Par contre, certaines manifestations sont inquiétantes et nécessitent des soins spécifiques. Afin de prévoir l’apparition de kystes mammaires, la vérification de près des symptômes est primordiale. N’est-il pas mieux de prévoir que de guérir ?

Les douleurs aux seins basiques

Avoir des gênes au niveau de la poitrine, notamment des seins est une évidence pour les femmes. En général, ces douleurs sont bénignes et naturelles. Les signes globaux d’un mal de sein normal sont :

  • Si vos jours de règles approchent, il est normal que vous ayez des brûlures ou des tensions au niveau des seins à cause d’un manque ou d’un excès d’œstrogènes.
  • Si vous êtes en allaitement, l’engorgement et la chaleur aux seins sont dus au mauvais positionnement du bébé et entraînent l’obturation du canal galactophore.
  • Si vous êtes dans une phase de post-ménopause : il s’agit d’une douleur radioactive causée par l’overdose des œstrogènes.

La boule à la palpation : à suivre de près

L’une des douleurs mammaires communes de toutes les femmes est la boule à la palpation. Elle peut survenir à tout âge et elle est souvent inoffensive. Par contre, si cette boule devient trop grosse, les risques de kystes mammaires sont optimums.

Si la taille de cette boule varie avec le cycle, c’est un début de kyste qui est encore sans danger. Par contre, si celle-ci devient trop gênante, voire plus de 5 cm, il peut s’agir d’un adénofibrome.

C’est effectivement lorsque la boule devient granuleuse, augmente de taille rapidement que la douleur s’intensifie. Un suivi fréquent devient alors obligatoire. Le cycle hormonal peut être à la source de douleurs mammaires

Généralement, un massage de palpation à l’aide d’huile d’onagre est conseillé lorsque vous ressentez que la douleur devient trop intense.

L’évolution critique des douleurs aux seins

Vous devez consulter lorsque les signes deviennent trop alarmants. Il existe plusieurs méthodes pour découvrir l’évolution des douleurs aux seins et pour éviter une aggravation de la situation. Vous êtes confronté à une douleur non cyclique lorsqu’il y a des brûlures au niveau de la poitrine et des aisselles.

Un déséquilibre hormonal entraîne de la rougeur et un gêne au niveau des seins. C’est une situation qui se produit souvent chez les femmes entre 20 ans et 50 ans. Ce processus s’appelle le changement fibrokystique.

L’auto-palpation pour détecter les prémices des maladies mammaires

Pour prévoir les maladies mammaires, kystes ou fibromes, la palpation constitue le premier geste à adopter. Cela consiste à vérifier journellement la forme, la taille et la couleur des seins sur plusieurs angles de vue. 5 positions sont obligatoires dont :

  • les bras sur le corps
  • les bras levés
  • les mains sur les hanches
  • allonger sur le côté
  • pencher en avant

Les méthodes à effectuer pour le suivi des seins

Les mouvements d’autopalpation sont nombreux. Par contre, vous devez tous les effectuer pour vérifier l’évolution des douleurs mammaires.

  • La méthode radicale consiste à masser chaque sein à partir des mamelons jusqu’à la partie externe. Vous devez refaire les mêmes mouvements en suivant une ligne droite imaginaire jusqu’à ce qu’un tour complet de tout le sein soit fait.
  • La méthode verticale vise à toucher chaque sein de bas en haut ou de haut en bas en commençant par le haut des aisselles. Effectuez ce mouvement en suivant des lignes finement parallèles.
  • La méthode spirale ou circulaire porte sur la vérification de toutes les parties de chaque sein en effectuant des mouvements de cercle. Commencez toujours par le haut des aisselles pour arriver au mamelon. La vérification spirale se finalise par la constatation de l’état des tétons.

Sachez différencier les douleurs au sein

De cet article, vous avez vu que les douleurs mammaires sont fréquentes et le plus souvent naturelles. Par contre, des signes évolutifs et inhabituels doivent alerter. Pour vous assurer du fait que la douleur ressentie est bénigne ou non, habituez-vous à l’auto-palpation.

Pendant ce procédé, vérifiez le changement de vos seins (taille, couleur, forme), la présence des boules de palpation, le rétrécissement ou l’alourdissement de la peau (du sein entier ou des tétons), l’apparition évidente des veines ou la rougeur des seins ou d’écoulement au niveau des mamelons.

Auteur de l’article : La rédaction

Avatar
Chez Santé Avenir, nous sommes passionnés par l'actualité de la médecine et des avancées sociales en tout genre. Nous avons sélectionné pour vous le meilleur des actualités de la santé, de la retraite, de l'aménagement et de la famille pour vous aider au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *