Comment calmer les ballonnements chez l’enfant ?

La flore intestinale de l’enfant étant encore fragile, les ballonnements peuvent lui être très incommodants. Il existe heureusement des solutions pour soulager l’inconfort et les douleurs.

Quelques « techniques » à appliquer

Les ballonnements touchent les enfants plus souvent que d’autres, et généralement, des flatulences ainsi que des douleurs abdominales accompagnent les gaz intestinaux. Il s’agit pourtant d’un phénomène normal et courant, il n’y a donc pas lieu de trop s’inquiéter. Quelques gestes simples à la maison peuvent suffire à soulager la douleur.

Installez l’enfant sur le dos sur un matelas et faites-lui de légers massages sur le ventre en faisant des mouvements circulaires avec un ou deux doigts pendant 2 ou 3 minutes. Vous pouvez également installer l’enfant sur vos cuisses tout en lui massant le dos. Cette méthode facilite l’évacuation des gaz qui s’échappent par les rots ou par l’anus. La bouillotte est également efficace pour réchauffer et détendre l’enfant. La chaleur au contact du ventre aide à l’évacuation des gaz.

Le fenouil : une solution naturelle

Le fenouil est utilisé depuis longtemps dans les remèdes de grand-mère pour lutter contre les ballonnements chez l’enfant. Consommé sous forme de tisane, le fenouil réchauffe le ventre et combat efficacement les difficultés digestives.

L’huile de fenouil est également une bonne huile de massage. Versez quelques gouttes dans la paume de votre main et massez le ventre de l’enfant à travers des mouvements rotatifs doux pour décontracter l’abdomen et favoriser l’évacuation des gaz.

Il est également possible de mélanger une cuillère à café de charbon végétal avec une infusion de plantain et de fenouil. Cette recette permet de soulager les inconforts, mais aussi de soigner et restaurer la flore intestinale.

Ces solutions à base de fenouil ne remplacent pas un traitement médical, si la situation est trop fréquente et persiste. Au moindre doute et en cas de plaintes trop régulières de l’enfant, il faut consulter un médecin.

Mieux vaut prévenir que guérir

Certaines habitudes insoupçonnées favorisent l’accumulation des gaz dans l’intestin. L’alimentation de la maman qui allaite influence la composition du lait maternel. Il est donc conseillé de manger sain et d’éviter certains aliments encore indigestes pour l’enfant. Certains composants des oignons, des légumineuses, des poireaux et des choux par exemple sont difficiles à digérer pour certains enfants.

Avant de donner le biberon, il faut s’assurer que le lait ne mousse pas trop. Les petites bulles se dissolvent généralement vite, mais pour les plus impatients il existe sur le marché des biberons qui régulent la pression du lait lors de la tétée. Les ballonnements peuvent également être le signe d’une mauvaise digestion du lactose suite à la prise du lait maternel ou du biberon.

Les parents doivent également rester attentifs au commencement de la diversification alimentaire. À 6 mois, le ventre de l’enfant ne tolère pas tous les aliments. Il est important d’introduire la nourriture petit à petit avec une sorte d’aliment à la fois. Il faut ainsi suivre les recommandations du pédiatre à la lettre notamment sur les médicaments en addition disponible en pharmacie à clermont ferrand par exemple. Durant cette période de diversification alimentaire, les ballonnements peuvent être fréquents après les repas.

Auteur de l’article : La redaction

Avatar
Chez Santé Avenir, nous sommes passionnés par l'actualité de la médecine et des avancées sociales en tout genre. Nous avons sélectionné pour vous le meilleur des actualités de la santé, de la retraite, de l'aménagement et de la famille pour vous aider au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *