Coronavirus : la Mauritanie a-t-elle vaincu la pandémie ?

Mi-mars, l’homme d’affaires mauritanien Mohamed Ould Bouamatou lançait un vibrant appel à la solidarité autour du président Ghazouani pour vaincre le coronavirus. Un mois plus tard, la Mauritanie déclare ne plus compter de cas de contamination.

Un seul décès enregistré en Mauritanie

La Mauritanie serait-elle en passe d’éradiquer le coronavirus sur son territoire ? Dans son bulletin quotidien du 18 avril, le ministère mauritanien de la Santé a déclaré que le dernier patient atteint du Coronavirus est désormais négatif. « La Mauritanie ne compte plus de cas positifs suivis du coronavirus», a précisé pour sa part l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI).

Selon les autorités sanitaires nationales, le pays recense seulement « 7 cas confirmés (4 femmes et 3 hommes) depuis l’annonce de la maladie », dont six personnes guéries et un décès. Ce qui fait de la Mauritanie l’un des Etats les moins touchés d’Afrique, un continent d’ailleurs relativement épargné par la pandémie mondiale.

Le ministère de la Santé a également recensé 752 personnes confinées sur l’ensemble du territoire national. Le dernier cas enregistré remonte au 9 avril 2020. Quant au premier cas confirmé de Covid-19, il a été signalé le 13 mars et le seul décès le 30 mars dernier.

Mohamed Ould Bouamatou a sonné la mobilisation

Ces chiffres satisfaisants ont été obtenus grâce à la diligence des autorités mauritaniennes et à la mobilisation sonnée par Mohamed Ould Bouamatou. Mi-mars, l’homme d’affaires avait appelé « toutes les élites africaines, tous les hommes d’affaires du continent, toutes les entreprises saines, toutes les multinationales actuellement en Afrique, à prendre conscience de cette urgence sanitaire et à participer activement à la lutte contre le virus ».

Le philanthrope a donné l’exemple en faisant un don d’un milliard d’Ouguiyas afin d’alimenter le fonds national de solidarité sociale contre la pandémie et ses conséquences, mis en place par le président Ghazouani.

L’invitation et le geste de Bouamatou ont eu un écho favorable auprès de la population en général. Toutes les couches de la société, des plus riches aux moins nanties, ont participé financièrement ou matériellement à l’effort de guerre dans le cadre d’un fonds dénommé Force Covid-19.

Mohamed Ould Nougueid, un magnat du secteur bancaire, de la pêche, de l’import et du BTP a par exemple versé un milliard d’ouguiyas tout comme les membres de l’Union nationale du patronat de Mauritanie (UPNM) dirigée par Zine El Abidine.

L’Afrique toujours peu touchée

L’effort des patrons mauritaniens s’est additionné à celui des institutions financières internationales comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI). C’est grâce à cette mobilisation nationale et internationale que la Mauritanie est en train de terrasser le coronavirus.

La pandémie progresse d’ailleurs très lentement en Afrique, malgré les prédictions apocalyptiques de certains experts. Mardi 21 avril, le continent comptait seulement 23 517 cas, 1 160 décès et 6 116 guérisons.

Auteur de l’article : La redaction

Avatar
Chez Santé Avenir, nous sommes passionnés par l'actualité de la médecine et des avancées sociales en tout genre. Nous avons sélectionné pour vous le meilleur des actualités de la santé, de la retraite, de l'aménagement et de la famille pour vous aider au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *