Philip Morris affirme préparer un “monde sans fumée » (dirigeant)

Philip Morris International (PMI), le leader mondial de l’industrie du tabac, est en pleine mutation et souhaite faire passer son modèle économique de la vente de cigarettes à la mise au point de dispositifs de substitution visant à accompagner le sevrage tabagique (notamment le dispositif de tabac à chauffer Iqos), a insisté le directeur des opérations du groupe à l’occasion d’une interview accordée à Associated Press (AP).

« Nous voulons régler le problème de la cigarette », a déclaré Jacek Olczak lors d’un entretien avec AP consacré à la commercialisation sur le marché américain de l’Iqos, un dispositif de tabac à chauffer développé par PMI et qui permet, selon le groupe, d’obtenir des sensations similaires à celles de la cigarette, avec un taux de nocivité réduit de 90% à 95%, car le tabac, chauffé à une température moindre qu’avec une cigarette, ne brûle pas.

Conscient des critiques émises à l’égard des industriels du tabac et de la défiance que leur reconversion vers des substituts à la cigarette engendre auprès du grand-public, Jacek Olczak a assuré « qu’il ne s’agit pas d’avoir confiance en Philip Morris (…), mais avoir confiance dans la science et dans les preuves (de leur moindre nocivité) démontrées » par l’Iqos, qui, le rappelle-t-il, est le premier produit de tabac à chauffer autorisé par la FDA, l’organisme de contrôle sanitaire américain.

« Si vous regardez les retranscriptions des réunions, vous verrez qu’il y a eu une étude très poussée par de nombreux spécialistes, des toxicologues, des experts issus de nombreux domaines, et les membres de la FDA eux-mêmes », a-t-il assuré avant de revenir sur l’objectif de PMI de parvenir à un « monde sans fumée », à savoir sans cigarettes, d’ici 2050.

« Nous avons déjà lancé le processus pour arrêter la commercialisation de cigarettes. Au cours des quatre dernières années, nous vendons moins de cigarettes et vendons plus de produits alternatifs à la cigarette, comme l’Iqos. Nous allons progressivement dans cette direction », a-t-il assuré en conclusion.

A l’image de Philip Morris, l’ensemble des industriels du secteur du tabac visent désormais à réorienter leur modèle économique de la vente de cigarette à la commercialisation de dispositifs d’accompagnement au sevrage tabagique.

Auteur de l’article : La redaction

Avatar
Chez Santé Avenir, nous sommes passionnés par l'actualité de la médecine et des avancées sociales en tout genre. Nous avons sélectionné pour vous le meilleur des actualités de la santé, de la retraite, de l'aménagement et de la famille pour vous aider au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *