Pourquoi les jeunes ne se sentent-ils pas concernés par l’audition ?

Vous avez beau répéter à votre adolescent de baisser le volume de son smartphone, rien n’y fait. Vous entendez le son sortir de ses écouteurs à plus d’un mètre ! Mais pourquoi donc les jeunes ne se sentent-ils pas concernés par l’audition ? Voici quelques éléments d’explication qui vous aideront à sensibiliser votre enfant sur les troubles de l’audition qu’il risque de subir.

Des jeunes impactés, mais indifférents aux troubles de l’audition

Une étude parue en mars 2020 a mis en évidence des chiffres édifiants !
  • 64 % des 15-17 ans reconnaissent avoir des difficultés à suivre les cours à cause du bruit dans les classes.
  • 51 % des adolescents ont déjà ressenti des acouphènes.
  • 29 % des 15-17 ans avouent utiliser un volume sonore élevé et 46 % s’endorment le casque sur les oreilles.
Pourtant nos jeunes minimisent l’importance d’une bonne audition sur leur santé et sur leurs relations sociales.

Quelles sont les causes de la perte auditive chez les jeunes ?

Bien sûr, il y a l’écoute prolongée et à un volume sonore élevé de la musique. Cependant, elle vient bien après la première des causes, à savoir des malformations de l’oreille interne ou des facteurs génétiques. Voyons en détail quelles peuvent être les différentes causes de la surdité (ou hypoacousie) chez les jeunes :
  • Les surdités de transmissions qui empêchent le son de passer de l’oreille externe à l’oreille interne : malformation congénitale, otites à répétitions, bouchons de cérumen qui obstruent le conduit auditif, une dégénérescence des osselets de l’oreille moyenne…
  • Les surdités de perception sont liées à un trouble de l’oreille interne : infections virales, nuisances sonores, traumatisme crânien…
  • Les surdités mixtes qui associent les deux précédentes, pour ce type de surdité, l’appareillage auditif est souvent la solution la plus efficace.
Il est donc important d’effectuer des examens chez votre ORL ou chez votre audioprothésiste le plus précocement possible afin de faire un test auditif à votre enfant. Sachez que les troubles de l’audition sont irréversibles, d’où l’importance de la prévention pour adapter une solution efficace et permettre à votre enfant d’entendre à nouveau.

Comment repérer les troubles de l’audition chez l’enfant ?

Selon l’âge de votre enfant, soyez attentif à ces différents signes : Chez le bébé et le jeune enfant : votre bébé ne répond pas et ne tourne pas la tête quand vous lui parlez, vous devez répéter plusieurs fois la même chose avant que votre enfant vous entende, il commence à parler plus tard que les autres et se concentre sur vos lèvres. Et pour finir, il rencontre des difficultés à l’école. Chez l’adolescent, les troubles se traduisent par des sensations de vertiges ou d’oreilles bouchées. Il est gêné par les bruits, il s’isole et/ou devient agressif, ses résultats scolaires sont en baisse et bien sûr il vous fait sans cesse répéter.

Comment sensibiliser les jeunes afin qu’ils préservent leur audition ?

Il est extrêmement important d’expliquer aux jeunes les conséquences sur leur santé et sur leurs relations sociales d’une perte de l’audition. Expliquez-leur qu’à partir de 85 décibels, une exposition prolongée est nocive pour leur audition et qu’à partir de 110 décibels, les sons deviennent nocifs. Incitez-les à mettre en place quelques mesures préventives :
  • Diminuer le volume sonore de sa musique après une heure d’écoute.
  • Éviter les casques audios ou les oreillettes à plein volume (ils peuvent atteindre 100 décibels !) ou choisir un casque audio avec un niveau sonore limité aux 85 décibels recommandés.
  • Rester loin des enceintes en discothèques ou lors des concerts.
  • Utiliser des bouchons d’oreilles si le volume dépasse 102 décibels (sachez que la musique peut atteindre 140 décibels à proximité des enceintes pendant certains concerts).
Si après avoir emmené votre enfant passer un bilan auditif, celui-ci doit porter des prothèses auditives, surtout rassurez-le ! Aujourd’hui, il existe de nombreux modèles d’appareils auditifs miniaturisés, quasiment invisibles (voir invisibles pour les aides intra-auriculaires) et ultra connectés. Par exemple, l’appareil auditif Livio Edge AI de Starkey disponible sur Ideal Audition est une aide parfaite pour un jeune qui cherche avant tout la discrétion et la connectivité. L’avantage de cet appareil est qu’il peut remplacer les oreillettes grâce à sa connexion Bluetooth, votre enfant pourra profiter de sa musique directement dans ses oreilles, mais cette fois-ci à un niveau sonore sans danger pour lui !

Auteur de l’article : La redaction

Avatar
Chez Santé Avenir, nous sommes passionnés par l'actualité de la médecine et des avancées sociales en tout genre. Nous avons sélectionné pour vous le meilleur des actualités de la santé, de la retraite, de l'aménagement et de la famille pour vous aider au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *