Antifongique naturel

Quels sont les effets des antifongiques naturels ?

Toutes les personnes ayant déjà subi au moins une infection fongique peut savoir à quel point cela peut être frustrant et embarrassant. Si cela ne représente pas de réel danger pour la santé, en tout cas, pas la plupart du temps, l’inconfort lié à ce type de maux n’est pas à prendre à la légère. Il existe de nombreux médicaments antifongiques, comme la crème, par exemple, qui peuvent être prescrits par les médecins. Mais l’utilisation d’un antifongique naturel peut s’avérer très efficace. Quels sont ses effets sur l’organisme ?

Pourquoi préférer un antifongique naturel ?

Les infections fongiques, appelées également mycoses, sont des maux qui peuvent être inconfortables, voire embarrassants au quotidien. L’utilisation d’un antifongique naturel peut être un réel plus dans le traitement de ces problèmes.

Il suffit, par exemple, de penser aux mycoses des pieds pour se rendre compte que cela peut être gênant au quotidien. Les fissures de la peau, les plaies ouvertes et les odeurs nauséabondes qui peuvent survenir dans ces cas-là n’ont absolument rien de réjouissant. Les infections fongiques les plus courantes sont le pied d’athlète, la mycose des ongles, le muguet ou encore l’infection du cuir chevelu.

Si les médicaments traditionnels sont très efficaces, les remèdes naturels et l’emploi d’un remède naturel possèdent, eux aussi, leurs avantages.

Quelle est l’origine de la plupart des infections fongiques ?

Si les infections fongiques sont très courantes, elles peuvent être évitées par le changement du mode de vie. En effet, avant de songer à l’utilisation d’un antifongique naturel, certains efforts peuvent être faits, notamment au niveau de l’alimentation.

Pour commencer, les aliments sucrés et fermentés peuvent, petit à petit, être éliminés de l’alimentation. Et pour cause, la réduction du sucre blanc ainsi que des hydrates de carbone raffinés permet de réduire considérablement le risque d’infection par des mycètes. Il ne sera alors pas forcément nécessaire d’avoir recours à l’utilisation d’un antifongique naturel.

Il convient aussi de parler du Candida Albicans, le type le plus commun de levure provoquant des infections. Cette levure existe en petites quantités dans la bouche ainsi que dans les intestins, mais sa prolifération incontrôlée peut alors provoquer plusieurs symptômes, notamment les infections fongiques. Dans ce cas, l’utilisation d’un antifongique naturel peut être une bonne solution. Pour en en savoir plus, on peut se renseigner sur le lien précédent.

Antifongique naturel

Quels sont les meilleurs antifongiques naturels, et comment fonctionnent-ils ?

C’est une réalité, l’emploi d’un antifongique naturel peut s’avérer très efficace. Le plus connu est sans doute l’huile de coco. Elle est, en effet, très connue pour ses propriétés immunitaires et pour ses bienfaits sur la santé. Concrètement, l’huile de coco contient des acides gras à chaîne moyenne, et ces derniers permettent de détruire les champignons. Ces graisses offrent également des effets antiviraux et antibactériens. Ils peuvent suffir à tuer le champignon responsable de l’infection.

L’extrait de pépins de pamplemousse est également un agent antifongique très puissant. Il contient des bioflavonoÏdes ainsi que des antioxydants, Cet antifongique naturel agit en brisant les parois cellulaires de la levure, et attaque également le Candida. Les cellules hépatiques endommagées sont réparées, et le système immunitaire est boosté. Il y a donc beaucoup de bonnes raisons d’avoir recours à l’extrait de pépins de pamplemousse. Vous pouvez trouver d’autres conseils de ce type dans cet article.

Un autre remède naturel très réputé est la racine de gingembre. Il combat efficacement le Candida, et ce, de manière entièrement naturelle. Ses principes actifs, tels que les shogaols et le gingérol, agissent comme des antifongiques redoutables. Pour profiter de ces bienfaits, il est possible de se faire un thé de gingembre en râpant un cube de racine dans de l’eau bouillante. Le thé peut ensuite être égoutté, et l’on peut rajouter du citron ou du citron vert.

Auteur de l’article : La redaction

Avatar
Chez Santé Avenir, nous sommes passionnés par l'actualité de la médecine et des avancées sociales en tout genre. Nous avons sélectionné pour vous le meilleur des actualités de la santé, de la retraite, de l'aménagement et de la famille pour vous aider au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *