Sophrologue à Paris : comment faire son choix ?

La médecine douce séduit de plus en plus de Français. La plupart des gens y voient une solution plus saine pour soigner ou soulager les maux du quotidien. Parmi toutes les approches thérapeutiques qui s’offrent aux particuliers, la sophrologie se distingue particulièrement. Cette discipline aborde les affections d’une manière particulière. Elle admet l’existence des causes psychosomatiques des maladies et souhaite également apaiser l’esprit des malades pour influer positivement sur leur état de santé.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Contrairement à la médecine moderne, la sophrologie porte un intérêt particulier à l’état mental et émotionnel des malades. Dans bien des cas, les baisses de forme sont effectivement causées par le stress. Les soins dispensés soulagent le stress afin d’induire un effet placebo. Pour cela, le praticien use de plusieurs méthodes. Il recourt généralement à des massages en s’inspirant des techniques employées dans la médecine chinoise. Le spécialiste stimule les points d’acupuncture au niveau de la voute plantaire pour calmer certains troubles organiques. Cette solution convient à pratiquement tout le monde même les personnes de constitution fragile. À ce titre, cette approche thérapeutique permet également de traiter les maux qui touchent les nouveau-nés ou les rescapés d’un grave accident.

La sophrologie n’est pas uniquement employée dans un but curatif. C’est aussi une alternative intéressante pour favoriser le développement personnel. Les exercices de relaxation n’ont pas pour unique objectif d’apaiser le stress. Elles permettent à chacun d’ouvrir leur conscience pour s’épanouir et tirer des leçons de ses erreurs. D’une certaine façon, le praticien agit en tant que psychothérapeute. Il écoutera avec attention les craintes de ses patients afin de donner des conseils utiles. Aujourd’hui, cette approche est aussi employée pour aider une personne à arrêter de fumer. Les soins dispensés par un spécialiste atténuent les symptômes liés au manque. De même, le praticien fournit un soutien psychologique pour que le fumeur puisse mettre fin à sa dépendance. Cette proximité sera également bénéfique pour les malades atteints d’un cancer. Comme d’autres formes de médecine douce, la sophrologie trouve peu à peu sa place en soins palliatifs. Puisqu’elle ne préconise la prise d’aucun médicament, les contre-indications sont rares. D’une manière générale, cette solution apporte davantage de bien-être aux souffrants au cours d’une chimiothérapie. Elle atténue les effets secondaires du traitement et le sophrologue aidera le patient à garder espoir en sa rémission.

Quelques conseils pour contacter un sophrologue à Paris

Il n’est pas difficile de contacter un sophrologue à Paris. Pour ce faire, il serait plus facile de consulter un annuaire de sophrologues, comme Medoucine. Il s’agit d’une page web accessible sur internet. On peut y récolter les coordonnées téléphoniques ainsi que l’adresse d’un praticien selon les besoins. Le site présente aussi une barre de recherche afin que chacun puisse filtrer les résultats. En usant de cet outil, on parviendra par exemple à dénicher les spécialistes qui dispensent leurs soins dans le 9e ou encore le 6e arrondissement. Les intéressés doivent cependant émettre un appel téléphonique ou remplir un formulaire pour demander un rendez-vous. Par ailleurs, certaines personnes préfèrent se fier au bouche-à-oreille.

Mais, quel que soit le canal choisi, le choix d’un praticien doit se faire selon quelques critères. La proximité constitue bien sûr un point essentiel. En effet, il vaut mieux trouver un sophrologue qui exerce son activité aux alentours de son lieu de résidence afin de s’affranchir des longs déplacements. Ce qui, parallèlement, permettra aussi de limiter les coûts de transport. De même, pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer pour des raisons de santé ou par faute de temps, certains professionnels dispensent des soins à domicile.

Dans tous les cas, la séance commence par une auscultation minutieuse. Le patient devra également décrire ses maux afin que le spécialiste identifie les origines de ces symptômes. Après avoir fourni son diagnostic, le sophrologue explique les causes psychosomatiques de l’affection en question. Il donnera quelques conseils pour que le patient puisse mieux résister au stress. Ceci étant fait, le praticien dispensera enfin ses soins. Plusieurs solutions peuvent être envisagées. Si l’affection est due à un désordre métabolique, on privilégiera des méthodes empruntées à la médecine chinoise telles que les massages de la voute plantaire. Cette technique vise à rétablir l’équilibre en stimulant des points d’acupuncture situés au niveau de la plante des pieds. Si le trouble en question est lié à l’état émotionnel du souffrant, le spécialiste enseignera des exercices de relaxation.

Auteur de l’article : La redaction

Avatar
Chez Santé Avenir, nous sommes passionnés par l'actualité de la médecine et des avancées sociales en tout genre. Nous avons sélectionné pour vous le meilleur des actualités de la santé, de la retraite, de l'aménagement et de la famille pour vous aider au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *