auxiliaire puériculture

Quel est le rôle d’une auxiliaire de puériculture ?

Véritable spécialiste de la petite enfance, l’auxiliaire de puériculture a la possibilité d’exercer différentes tâches en fonction de la structure dans laquelle elle intervient. L’occasion de changer d’environnement au cours de sa carrière tout en travaillant toujours à assurer le bien-être et l’éveil des plus jeunes !

Que fait une auxiliaire de puériculture ?

Il n’est pas difficile de trouver une offre d’emploi pour auxiliaire de puériculture puisqu’il s’agit d’un métier indispensable pour les parents. En effet, ce ou cette professionnelle a pour rôle la prise en charge des bébés et jeunes enfants dans différentes structures. De manière générale, son rôle va consister à assurer les besoins fondamentaux de l’enfant, mais aussi d’accompagner son développement. Il s’agit donc d’un métier qui nécessite bien entendu d’avoir le goût pour la garde et la prise en charge des enfants, mais aussi l’accompagnement et le conseil aux parents.

Dans quels types d’établissements est-il possible d’intervenir ?

Le rôle de l’auxiliaire de puériculture peut complètement varier d’un établissement à l’autre. Ce sont ainsi plusieurs possibilités qui s’offrent à elle et plusieurs missions qui seront à remplir :

  • En crèche ou halte-garderie, elle est responsable d’un groupe d’enfants afin de les accompagner dans l’apprentissage des gestes de la vie quotidienne, l’autonomie, la socialisation, etc.
  • En maternité, elle intervient en salle de naissance afin d’aider le personnel soignant et aide les parents durant leur séjour sur place. Elle peut aussi être amenée à réaliser les premiers soins du nouveau-né.
  • En milieu hospitalier, elle veille à l’état de santé des enfants hospitalisés, contrôle les paramètres vitaux et participe aux soins du quotidien.
  • En service de protection maternelle et infantile, elle participe aux soins avec l’infirmière puéricultrice, assiste le pédiatre, accueille les parents, veille à la propreté des lieux et du matériel.
  • En structure d’aide sociale à l’enfant ou pouponnière, elle assure l’accueil et la prise en charge des enfants, répond à leurs besoins et les aides dans l’apprentissage des gestes de la vie quotidienne.
  • En structure pour enfants en situation de handicap, elle veille à leur bien-être et leur confort, participe aux repas et activités d’éveil, participe à la réalisation des soins médicaux, etc.

Ce sont donc une multitude de possibilités qui sont accessibles à l’auxiliaire de puériculture afin qu’elle trouve le type d’établissement qui lui correspond.

Quelle formation pour exercer ce métier et quel salaire est proposé ?

Pour devenir auxiliaire de puériculture, il est nécessaire d’être titulaire de ce que l’on appelle un DEAP ou Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture. Ce diplôme de niveau bac se déroule sur un an et se compose de 22 semaines de cours théoriques et de 22 semaines de stages. L’accès aux établissements permettant de préparer ce diplôme se fait sur dossier.

Côté salaire de l’auxiliaire de puériculture, tout dépend du type d’établissement ainsi que de la région. On peut donc compter entre 1600€ et 2600€ brut mensuel.

Auteur de l’article : La redaction

Avatar
Chez Santé Avenir, nous sommes passionnés par l'actualité de la médecine et des avancées sociales en tout genre. Nous avons sélectionné pour vous le meilleur des actualités de la santé, de la retraite, de l'aménagement et de la famille pour vous aider au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *