Le déshydrateur alimentaire : une solution pour conserver les aliments sans utiliser le réfrigérateur

Aujourd’hui, les méthodes de conservation des aliments se conjuguent au pluriel. Pendant que certains réinventent les boites de conserve, la plupart des Français sont fidèles au congélateur. Dans le même registre, l’utilisation d’un déshydrateur alimentaire est de plus en plus courante. Il s’agit en effet d’une technique saine, économique et écologique pour conserver les fruits, les légumes et la viande. Zoom sur les utilités de cet appareil et les points à étudier avant l’achat.

Un appareil à utiliser au quotidien

Ce n’est pas un instrument que l’on retrouve généralement dans les foyers français. Pourtant, le déshydrateur peut bien devenir l’un des appareils préférés des amateurs de cuisine. Comme son nom l’indique, il sert à « déshydrater » et donc à sécher les fruits, les légumes ou encore les tranches de viande. Contrairement à la congélation, cette technique permet de conserver les qualités gustatives des aliments.

De plus, cette méthode est particulièrement écologique et économique. En effet, cet instrument est moins énergivore qu’un réfrigérateur. De plus, une fois déshydratés, les produits n’ont pas besoin d’être gardés au froid. On peut les envelopper dans un film en aluminium et les ranger dans des boites hermétiques en verre ou en plastique.

De même, le déshydrateur alimentaire permet de découvrir de nouvelles saveurs. Les ingrédients séchés ont effectivement un goût particulier. Les légumes secs, les crackers aux herbes, le bœuf séché se savourent en apéritif. Tandis que les pommes, les kiwis ou les abricots secs viendront agrémenter les tartes et les gâteaux. Bien sûr, comme tout autre appareil de son genre, celui-ci existe également en plusieurs catégories.

Quelques conseils pour choisir un déshydrateur alimentaire

Écologique, économique, pratique, le déshydrateur alimentaire a tout pour plaire. Consulter, a titre d’exemple les propriétés des déshydrateurs SEDONA.

Seulement, avant d’investir dans un appareil quelconque, il convient de faire le bon choix. Pour cela, l’acheteur doit d’abord étudier certains points. Généralement, toutes les machines fonctionnent sur le même principe. Ils utilisent un flux d’air chauffé pour déshydrater les aliments disposés sur des plateaux. Grâce à ce système ingénieux, ils sont capables de sécher tout ce qui contient de l’eau. Si l’opération a bien été réalisée, les fruits et légumes pourront être conservés pendant un an.

Mais la qualité de la déshydratation dépend entièrement des spécificités de l’appareil. Dans l’idéal, on évite les modèles classiques diffusant une température préprogrammée en usine. On se tournera plutôt vers un appareil modulaire avec lequel il est possible de choisir le nombre de plateaux et programmer des temps de séchage différents.

Par ailleurs, l’emplacement du ventilateur constitue aussi un élément essentiel à prendre en compte. Chez les déshydrateurs circulaires, ce composant est placé sur la partie inférieure ou supérieure. Ce qui peut entrainer un séchage non homogène. En revanche, les versions rectangulaires embarquent un ventilateur installé à l’arrière. Cela crée donc un flux constant d’air chaud qui déshydrate uniformément les aliments.

Auteur de l’article : La redaction

Avatar
Chez Santé Avenir, nous sommes passionnés par l'actualité de la médecine et des avancées sociales en tout genre. Nous avons sélectionné pour vous le meilleur des actualités de la santé, de la retraite, de l'aménagement et de la famille pour vous aider au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *